L’achat d’un véhicule bénéficie de plusieurs aides financées par des collectivités, des associations ou des organismes étatiques. Autant en profiter pour minimiser sa facture lors de l’acquisition d’une voiture d’occasion !

La prime à la conversion

La prime à la conversion est un nouveau dispositif mis en place par l’État en 2020. Elle remplace l’ancienne « prime à la casse » de 2010. Cette aide consiste à financer l’achat d’un véhicule d’occasion faisant l’objet d’une LOA (Location avec Option d’Achat) ou d’une LLD (Location Longue Durée). Quelle que soit la propulsion du véhicule, le bénéficiaire pourra profiter d’une prime à la conversion s’il met au rebut une vieille voiture essence ou diesel. L’offre est soumise à condition telle que la voiture achetée doit être de type particulière, utilitaire ou camionnette, ou bien faisant l’objet d’une reprise ou encore d’une version électrique récente. La prime est accordée en se basant sur les relevés fiscaux du demandeur et que l’émission de CO2 doit être inférieure à 117 g/km.

Prime à la conversion préférentielle pour la ville de Paris

La collectivité locale de Grand Paris a mis en place un financement à hauteur de 6 000 euros pour l’achat d’un véhicule propre d’occasion. Elle est octroyée sous forme de prime à la conversion pour tous les demandeurs qui souhaitent se tourner vers les voitures propres. L’offre est sélective en s’appuyant sur les revenus des souscripteurs. Elle constitue la prime la plus élevée offerte par une collectivité. En plus, elle peut s’ajouter à la prime classique dont le montant ne doit pas dépasser les 50 % des primes réduits et de l’achat bonus.

Les financements locaux pour l’achat d’une voiture

Les collectivités régionales supportent l’achat d’une voiture d’occasion sous certaines conditions. Ces financements concernent l’acquisition d’une voiture propre (électrique, hybride ou roulant au gaz naturel) dont le montant varie entre 1 000 à 3 000 euros et dépend énormément de la valeur du RFR (Revenu Fiscale de Référence) du contribuable. En plus, le dispositif est cumulable avec d’autres primes, telle que la prime à la conversion.

voiture hybride et électrique

Les aides pour les travailleurs à faibles revenus

Il existe des possibilités d’aide octroyées aux travailleurs à faibles revenus dans l’achat d’une voiture d’occasion. Parmi ces aides, on peut citer l’aide exceptionnelle à la mobilité financée par Pôle Emploi. Ce financement est non-remboursable à hauteur de 800 euros et dédié pour les jeunes de moins de 26 ans, en situation de premier emploi. Il y aussi le microcrédit social, distribué par des associations humanitaires. Le montant varie entre 300 à 500 euros, dont l’objet consiste à financer l’achat d’un véhicule d’occasion pour les jeunes à la recherche d’un travail. Enfin, un crédit auto FASTT (Fonds d’Assurance du Travail Temporaire) est dédié pour les intérimaires ayant justifié de 414 heures de travail depuis moins d’un an. Le montant varie entre 1 600 à 1 200 euros, remboursable sur 12 à 60 mois et obtenu sans frais de dossier.