À l’éternelle question, « quelle est la meilleure voiture d’occasion ?», il n’y a évidemment pas une seule réponse, mais autant qu’il existe de catégories d’automobiles. Et, dans chacune d’entre elles, il y a un modèle dont le rapport prix/kilométrage est le plus intéressant. Plus que jamais, il faut faire jouer la concurrence et négocier au meilleur prix. Suivez nos conseils pour acheter malin dans un garage professionnel !

Comment déduire le prix d’une voiture d’occasion ?

En ce qui concerne les automobiles d’occasion, la cote des garages professionnels est établie pour des voitures en parfait état de marche, ayant parcouru en moyenne 15 000 km par an pour une voiture essence, 22 000 pour une voiture diesel. Au-delà, vous devez déduire 25 centimes par kilomètre supplémentaire pour les modèles essence, 15 centimes pour les diesels. Si votre voiture n’atteint pas le kilométrage annuel normal, ajoutez au prix établi dans la cote 10 centimes par kilomètre. Enfin, la cote exclusive des experts donne la valeur de plus de 1 500 modèles pour des transactions entre particuliers. Si vous revendez votre voiture à un professionnel, et compte tenu de ses frais, sachez que le prix peut subir un abattement de 15 %.

Comment calculer le prix de revient kilométrique ?

L’établissement du prix de revient kilométrique est toujours chose aisée lorsqu’il s’agit pour l’usager de calculer le montant des sommes qu’il a consacrées à sa voiture. L’évaluation a priori du prix de revient kilométrique est moins précise, mais elle a surtout le mérite d’une utilité plus évidente pour tout ce qui sont professionnellement obligés de tenir compte de leurs frais. Pour déterminer le prix de revient kilométrique, il faut tenir compte d’une part des frais fixés inhérents à la possession d’une auto, et donc indépendants du kilométrage parcourus tels que : l’amortissement du prix du véhicule, l’assurance, le garage, etc. Et d’autre part, des dépenses qu’implique chaque déplacement : carburant, usure des pneus, vidanges, entretien en général.

Le kilométrage de référence

Le prix moyen de transaction entre particuliers s’applique à des voitures en bon état général : pas d’usure prononcée sur les organes mécaniques (amortisseurs, embrayage…), pas d’éraflure, ou de choc de carrosserie. La vente d’un véhicule d’occassion de plus de cinq ans suppose une attestation de contrôle technique délivré par un garage professionnel et datant de moins de six mois. Les prix indiqués dépendent avant tout de l’année civile, ensuite de la date de première mise en circulation. Enfin, seul le kilométrage de référence défini pour chaque catégorie de voitures compte. Par exemple, une voiture de petite essence doit avoir un kilométrage de référence de 13 000 km/an, pour les petites diesel, 18 000 km/an, pour les berlines diesel, 22 000 km/an, et les grandes routières diesel, 28 000 km/an.